Voix du Maghreb – Le Zazz Band

Le Zazz Band est un groupe musical de Casablanca (Maroc). Ses huit membres l?enrichissent tous de leur connaissance subtile et leur sens exceptionnel de la musique. Leur son mêle avec énergie gnawa, rock, jazz, funk, reggae et d?autres influences.

Récemment, Idriss Eloudghiri, leader du groupe, a pris le temps de parler de sa musique avec Wanda Waterman St. Louis.

Le Zazz Band: La musique de fusion est vivante à Casablanca

« La zazz-attitude consiste à faire renaître l?espoir, avoir confiance en soi et en toutes les personnes qui vous soutiennent, vous encouragent, vous aiment et vous applaudissent. Devant les difficultés, on ne doit pas reculer et rester les bras croisés. » Idriss Eloudghiri

Fond musical

J?ai grandi à Casablanca et [passé] 6 ans en Ukraine―études supérieures pharmaceutiques. J?ai eu une enfance normale. J?étais gâté: je suis le plus petit de mes frères.

Je suis autodidacte, avec plusieurs expériences musicales qui ont enrichi mon répertoire; et surtout j?ai une très bonne oreille musicale. En 1995, j?ai créé le groupe Angles (a rock band).

En 1999, j?ai immigré en Ukraine, création du groupe « Sunstone » (alternative rock), et enregistré mon premier album. En 2002, création du groupe « Explaind », plus mature (bossa, jazz): 1 album, Bossa in love. En 2005, retour au Maroc et création du groupe Zazz Band en 2006 (fusion, world music)/ 1 album, Ana Larbi (Moi, l?Arabe).

La vie créatrice

Beaucoup de choses sont nécessaires pour que je puisse faire preuve de créativité, surtout l?aide de l?entourage et du système du bled* qui se réveille petit à petit.

Le fait d?être attiré par le domaine musical artistique ne fait qu?améliorer les compétences en général, surtout la sensibilité vis à vis de l?entourage, proche et loin. Je suis devenu plus ouvert, créatif et sensible, et je cherche toujours le partage.

[Pour me] ressourcer après le travail, je [fais de la] relaxation?surtout la nature, la musique bien sûr, et ma femme, que j?adore, ma source d?inspiration.

Pour la composition, j?écris ce que je ressens et ce que j?ai vécu; je n?écris jamais de l’imaginaire et surtout sur le quotidien marocain.

La religion fait partie de moi. Côté politique, je ne suis pas trop engagé mais je donne mon point de vue. En 2 ou 3 titres que vous pouvez dire religieux, car on parle de la générosité de Dieu; le côté politique, ça influence, bien sûr, mais on s?est habitué à ça.

On répète trois fois par semaine et c?est très sérieux; on fait des recherches musicales, surtout sur le patrimoine folklorique marocain, tout en le modernisant pour le faire plus connaître au monde.

J?écoute plein de styles; mais en ce moment je fais des recherches sur la musique turque et des Balkans, car il y a une certaine ressemblance avec certain type de folklore marocain.

Comment avez-vous trouvé votre nom?

Le jour où on cherchait à donner un nom à notre groupe, un copain nous a vus, nous a écoutés. On s?était bien présentés et c?est là où il a prononcé: « Vous êtes zazz (le mot zazz, en dialecte marocain, ça veut dire chic, beau, bien entretenu). Et voilà?le « band des zazzous » (Zazz Band).

*Bled: désigne la campagne en Afrique du Nord.

%d bloggers like this: